Abri pour les chats des rues

Vous avez peut-être un bon gros chat bien nourri et choyé près de vous. Mais pendant que vous caressez votre chat chanceux sur vos genoux, dehors de pauvres matous errent à la recherche de nourriture en grelottant sous la pluie. Certes, des associations s’occupent de recueillir ces chats errants, de les nourrir, de les soigner et de les stériliser avant de les relâcher. Mais les bénévoles ne peuvent pas tout faire. Les particuliers peuvent nourrir les chats des rues, en adopter un, faire un don, mais ils peuvent aussi construire des abris simples et utiles pour que ces pauvres bêtes ne meurent pas de froid. L’association Chats Libres de Chambéry a mis en ligne une vidéo qui montre comment fabriquer un abri simple avec un bac en plastique, des cartons, de la paille et du ruban adhésif.

Construire un abri pour les chats errants

Dans cette vidéo de 15 minutes, vous assisterez en direct à la confection d’un abri à chat contre les intempéries. La base de cet abri est constituée d’un bac en plastique transparent avec couvercle dont le coût est de moins de 10 euros en grande surface. Pourquoi transparent ? La transparence permet de voir la notice explicative glissée à l’intérieur du bac. Cette notice explique aux curieux l’intérêt de cet abri (pour qu’ils le laissent en place) et donne l’adresse de l’association. Une ouverture sera découpée dans une paroi du bac avec un couteau chauffé ou avec une cisaille. Un cutter doit convenir, mais la découpe doit être bien nette, sans bavures.

Ensuite, il faut fabriquer l’intérieur de l’abri en utilisant du carton ondulé découpé aux bonne dimensions et scotché solidement. Le bloc en carton doit être bien calculé car entre ce bloc et le bac en plastique sera insérée de la paille pour créer une isolation thermique. Il faut isoler les parois, mais aussi le plancher car le sol est une source de froid. Une fois les deux blocs réalisés, la paille ajoutée, on remet le couvercle et on scotche pour que l’étanchéité soit parfaite. Mieux que le scotch marron d’emballage, il est conseillé d’utiliser du gros ruban épais renforcé avec une trame en tissu, appelé Duct Tape par les Américains. Ce ruban est souvent de couleur argentée ou noire en France. Aux Etat-Unis, on le trouve de toutes les couleurs.

A la fin, il faut remettre de la paille près de l’entrée et scotcher tout autour (entre les parois intérieure et extérieure) pour renforcer et étanchéifier l’entrée de la cabane à chat. Un auvent en plexi sera ajouté pour protéger l’entrée de la pluie. Pas besoin d’un outillage compliqué, pas besoin d’être un bricoleur émérite pour réaliser cet abri contre les intempéries. Comme récompense à vos efforts, vous aurez le plaisir de voir les chats malheureux venir s’y réfugier pendant la mauvaise saison.


   

Autres vidéos expliquant la construction d’un abri extérieur pour les chats errants

Olivier a fabriqué un abri pour les animaux en récupérant une caisse en bois qu’il garnit avec de la paille. Une botte de paille coûte 2 €. Pour le toit, il utilise de l’isolant multicouches (en récupérant des chutes éventuellement). Un pare-vapeur sert à isoler de l’humidité et de la pluie. L’entrée de l’abri est percée au centre de la caisse, et un volet souple en pare-vapeur bloque les courants d’air. Le toit est recouvert d’une couche de matériau isolant à l’intérieur et d’une couche de pare-vapeur à l’extérieur. Deux ou 3 chats peuvent s’abriter dans la caisse. Toutes les étapes de la fabrication de cet abri à chat sont bien expliquées (en français) dans cette vidéo de 10 minutes.


Pour construire un abri à chat errant en moins de 30 minutes, suivez les conseils de cet animateur francophone de l’émission Animo sur Radio-Canada. Un bac en plastique est percé dune ouverture (pas trop basse) de 6 pouces (15 cm) de diamètre, puis il est rempli de paille qui isole bien du froid. Il faut ajouter un toit isolant avant de refermer avec le couvercle du bac. Il faut déposer l’abri à chat sur deux cales pour ne pas qu’il repose directement sur le sol (qui apporterait du froid). Si certains chats refusent de rentrer dans l’abri, il faudra percer une deuxième ouverture à l’opposé de la première entrée du bac, pour que l’anomal se sente en sécurité avec cette issue de secours.


   

Karl, qui vit au Canada, nous explique son projet de cabane pour abriter du froid les chats errants en hiver. Il utilise deux bacs en plastique pour bien isoler son abri. Entre les deux bacs, il a placé des copeaux de bois (« d’la ripe Amstore ») et du papier journal maintenus avec du ruban adhésif (« du têpe »). De la paille permet « au chô d’êt’ ô chô » (au chat d’être au chaud) et de rester au sec. Au Canada, la température tombe souvent en dessous de zéro degré (Celsius). Il ne faut pas oublier de percer quelques petits trous au fond du petit bac pour que l’eau de condensation puisse s’écouler. Karl a « têpé » (collé) une couche d’isolant au fond du grand bac. Cet abri est chauffé avec une ampoule à incandescence (pas à LED) connectée avec « un fil à 10 piasses » (10 dollars canadiens). L’ampoule sert aussi d’éclairage pour le chat, mais c’est surtout une source de chaleur. Il serait possible d’entourer l’ampoule avec une feuille métallique pour ne pas que le chat soit en permanence ébloui par la lumière. Karl a installé une petite trappe basculante en bois sur l’entrée, et il a placé une gamelle avec des croquettes devant l’abri. Il n’a pas mis de gamelle d’eau car « d’toute façon elle gèlerait ». Cet abri revient à « 30 piasses » (1 piastre = 1 dollar canadien).


Coeur de Bastet a construit un abri pour les chats des rues, et elle explique toutes étapes de la fabrication dans ce tutoriel de 8 minutes. La base de cet abri est une grande boîte en polystyrène expansé, munie de son couvercle. Cette boîte ne sera pas posée directement sur le sol, mais sur une palette en bois qui l’isolera. Pour la fixation, il est préférable d’utiliser ce que les Américains appellent du « Duct Tape » (ruban adhésif toilé) plutôt que du scotch fin d’emballage. Des baguettes en bois renforcent la fixation de la boîte en polystyrène sur la palette. La boîte et le couvercle seront tapissés de plastique épais (sac poubelle de jardin) à l’intérieur. Un isolant thermique est posé sur le fond de l’abri. L’entrée de l’abri peut être découpée sur le petit côté (comme dans la vidéo) ou sur le grand côté. Elle sera protégée de la pluie et du vent par un morceau de plastique souple. Un auvent et une nappe posés sur le toit complètent cet abri à chat. A l’intérieur, un paillasson et un coussin recouvrent le sol. On peut aussi garnir l’intérieur de l’abri avec de la paille en hiver.

Ce site utilise des cookies provenant de Google afin de fournir ses services, personnaliser les annonces et analyser le trafic. Les informations relatives à votre utilisation du site sont partagées avec Google. En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'infos sur les cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.
Comment Google utilise les cookies
Si vous n'acceptez pas les cookies, vous pouvez simplement aller voir ailleurs !

Fermer