Détecteur de fantômes

Accès direct aux rubriques :


   

Tous les types de détecteurs

Ghost hunt, chasse aux fantômes avec un détecteurComment détecter un fantôme ? Il faudrait d’abord énoncer les propriétés physiques d’un fantôme pour savoir quel type de mesure on doit effectuer. Comme il n’existe pas de « détecteur » d’âmes, d’ectoplasme, de « magnétisme animal », de pensée ou de « corps éthérique » reconnus et approuvés par la communauté scientifique, il faudra utiliser des appareils qui mesurent des grandeurs physiques reconnues : champ magnétique, champ électrique, température de l’air, amplitude sonore, vibrations mécaniques, pression de l’air, déplacements, intensité lumineuse, spectre lumineux… Certains chasseurs de fantômes utilisent des récepteurs radio modifiés (qui scannent la gamme FM) pour essayer de reconnaître dans le bruit résultant des paroles ou des phrases suggérées par les fantômes. Enfin, comme les spirites du XIXe siècle, d’autres communiquent avec une tablette Ouija, ou encore avec un « decision maker » électronique. Vous trouverez dans cette page toutes les explications sur ces appareils et ces méthodes, ainsi que des liens vers des vidéos TikTok, vers des articles de référence, et même vers les pages Wikipédia qui recensent les films et les séries sur les fantômes.


Pour vous faire une première idée de tout le matériel développé pour traquer les fantômes, jetez un oeil sur cette chaîne YouTube (en anglais) qui présente des dizaines d’équipements utilisés dans la chasse aux fantômes (détecteurs de champs électrique, caméras spéciales, récepteurs radio modifiés, enregistreurs audio modifiés, REM pods…)


Détecteurs et enregistreurs acoustiques

Enregistrement sonore pour détecter les fantômesLe son est une vibration mécanique d’un fluide (ex : l’air). L’oreille humaine perçoit les sons entre 20 Hz et 16 kHz (environ). En-dessous de 20 Hz, les vibrations sont des infrasons. Au-dessus de 16 kHz, ce sont des ultrasons. La gamme des ultrasons s’étend jusqu’à 10 MHz (utilisation dans l’industrie ou la médecine).

On peut utiliser un simple enregistreur audio déclenché éventuellement par un « vox » (commande vocale) pour enregistrer des phénomènes paranormaux (bruits, voix…) dans la bande audio. Les enregistreurs numériques actuels sont abordables, consomment peu, et permettent de stocker des dizaines d’heures sur des mini cartes SD. Il est aussi possible d’écouter (et d’enregistrer) les ultrasons et les infrasons.

Autre méthode utilisée par les chasseurs de fantômes : EVP = Electronic Voice Phenomena. Le phénomène EVP (voix électronique) désigne la présence d’un message linguistique inaudible par l’oreille humaine sur un enregistrement audio. Ces mots sont distingués parmi le bruit blanc d’un enregistrement en utilisant un appareil enregistreur spécifique (enregistreur EVP). On reconnaît souvent d’un seul mot ou d’une phrase courte. Pour écouter des messages noyés dans le bruit blanc, on utilise des récepteurs FM qui balaient toute la bande de fréquences.

Détecteurs d’ultrasons

Ces détecteurs transposent la bande acoustique des ultrasons (inaudibles par l’homme) dans la bande audible (en-dessous de 20 kHz). Si vous ne trouvez pas de fantômes, vous pourrez vous consoler en étudiant la vie des chauves-souris, car ces appareils sont utilisés par les observateurs de chauves-souris.

Acheter un détecteur d’ultrasons (batbox)
Observer les ultrasons sur un smarphone ou une tablette
Adapter un Echo Meter sur son smartphone (Android, iOS)
Fabriquer soi-même un détecteur d’ultrasons (de type hétérodyne)

   

Détecteur de très basses fréquences acoustiques

Détecteur d’infrasons, géophone

Fabriquer soi-même un géophone

Sismomètre

Radios EVP (Electronic Voice Phenomena)

Fonctionnement des radios EVP

Fabriquer soi-même un récepteur EVP
Electronic Voice Phenomena et paréidolie auditive

Attention, votre cerveau peut décoder ce que vous avez envie d’entendre. Vous pouvez être victime de paréidolie auditive, qui est le même phénomène que la parédolie visuelle (plus connue).


   

Appareils photo (ou caméra de smartphone)

Capteur caméra numérique sans le filtre infrarougesLes capteurs des appareils numériques sont sensibles à la lumière infrarouge. Mais un filtre est placé devant le capteur pour éviter de perturber l’autofocus. On doit retirer le filtre à infrarouges qui se trouve entre l’objectif et le capteur photographique pour augmenter la sensibilité. Dans ce cas, l’appareil filmera avec la lumière visible ET les infrarouges, ce qui donnera une image un peu floue car la focalisation pour les infrarouges n’est pas la même que pour la lumière visible. Il est possible d’ajouter un filtre sombre qui ne laissera passer que les infrarouges, en bloquant la lumière visible. Exemple de références des filtres infrarouges : Kodak W25, W29, W70, W87, W88A, Hoya R-72, IR-76, Schott RG630, RG695, RG830…

Pour bien comprendre

Bidouille : Fabriquer un filtre infrarouge soi-même

Caméras infrarouges

Caméra standard sans filtre infrarouges

Quelques tutos YouTube sur la suppression du filtre dans un appareil photo, du bidouillage à la transformation dans les règles de l’art :

Il suffit d’observer les images pour comprendre, même lorsque les commentaires sont en anglais (avec un accent indien). On peut cliquer sur l’icône « Sous-titres » en bas à droite de la vidéo qui est souligné avec une barre rouge quand l’affichage des sous-titres est actif. Si vous voulez obtenir des sous-titres traduits en français, voici un tuto : Utiliser les sous-titres automatiques avec YouTube.

Caméras thermiques à capteur infrarouges

Camera capteur thermique infrarougesCes caméras sont conçues pour ne capter que le rayonnement infrarouge. Les capteurs spéciaux ont une faible résolution (moins de 10.000 pixels pour les modèles grand public, moins de 100.000 pour les modèles professionnels). La différence de température (gamme maxi de -20°C à +550°C) est traduite en couleurs sur l’écran, pour repérer plus facilement des défauts dans les paysages ou les faibles différences de température sur un objet ou un sujet (pont thermique, source de chaleur, réchauffement du corps humain, flammes, objets mélangés). Ces caméras peuvent avoir la forme d’un pistolet avec l’écran intégré. On trouve moins de modules qui se fixent à un smartphone par la prise « accessoires », car récemment des constructeurs (Ulefone par exemple) proposent des smartphones équipés d’origine d’une caméra thermique !

Fabriquer soi-même un projecteur infrarouges à LED

Si l’on utilise une caméra sensible aux infrarouges, on peut essayer d’éclairer l’endroit observé avec un projecteur à infrarouges pour obtenir une image plus détaillée. Les projecteurs à LED permettent de bien éclairer en consommant peu d’énergie. Les longueurs d’ondes de la lumière émise par les LED infrarouges est de 740 nm, 850 nm ou 940 nm.

Les projecteurs à infrarouges du commerce sont vendus surtout pour illuminer discrètement votre jardin en filmant avec une caméra de surveillance.

Dans les appareils vendus pour la chasse aux fantômes, l’écran peut être déporté (par fil ou en Wi-Fi), pour observer la pièce à une certaine distance.

La plupart des appareils photo numériques permettent d’enregistrer des vidéos (avec le son). Pour les investigations paranormales, une GoPro (renommée GhostCam) a été adaptée spécialement pour cette utilisation, avec son filtre à infrarouges retiré (« full spectrum camera ») et un éclairage à diodes LED à haut rendement.


   

Détecteur de mouvement à infrarouges passif

Alarme : détection d'intrusion infrarougeIl faut d’abord admettre qu’un fantôme « émet des infrarouges » si l’on veut utiliser un détecteur à infrarouges passif. Ce détecteur peut aussi servir à détecter l’arrivée d’intrus au milieu de la nuit dans la maison hantée que l’on inspecte. On peut se procurer ces détecteurs dans tous les magasins au rayon électricité-alarmes ou sur internet. Il n’est même pas utile de les fabriquer soi-même avec des modules électroniques et des capteurs spéciaux. Le principe est toujours le même : une lentille spéciale.

Ce tuto YouTube explique son fonctionnement (durée 1:38).

Autre tuto YouTube (en français) : Comment fonctionne un détecteur de mouvement (durée 10:15).

Pour installer un détecteur de mouvement de ce type dans des endroits imprévus (chasse aux fantômes), il faut choisir un modèle alimenté par des piles ou sur des batteries. Si l’on veut être averti lors d’un déclenchement, il faut aussi prévoir une liaison sans fil. Ca tombe bien, il existe des kits de sonnettes composés d’un détecteur de mouvement et d’un carillon à moins de 30 €. Il faudra bricoler le carillon pour connecter par exemple un relais qui déclenchera un appareil photo. Pour connecter un relais sur une sonnette sans fil, il faut connaître un peu l’électronique car il existe des dizaines de modèles de sonnettes. Il est possible de se documents en cherchant dans Google Images « wireless doorbell teardown », « wireless doorbell hacking » ou « wireless doorbell schematics ». Il est plus efficace d’observer les images que de chercher dans des pages de texte. Il faut chercher sur le circuit imprimé l’endroit où est connectée la sortie du module de détection qui alimente le circuit générateur de mélodies. (UM3481, UM3482, CIC 4822…).

Il existe des détecteurs de mouvements sans fil pour éclairage. Dans ce cas, on accède à des « contacts secs » (relais) en sortie. Mais comme ces détecteurs sont prévus pour actionner des ampoules reliées au 220 volts, ils sont alimentés eux-mêmes en 220 volts. Il faut donc être bricoleur pour les démonter, analyser leur schéma et les alimenter en basse tension pour les rendre autonomes.

Exemples de démontages pour adaptation :

Détecteur radar Doppler

Détecteur de mouvement hyperfréquenceLes radars Doppler sont facile à acheter dans le rayon alarmes des magasins de bricolage. Pour les trouver, il faut chercher avec « capteur de mouvement hyperfréquence » « détecteur de présence hyperfréquence », « détecteur automatique de mouvement » ou « microwave sensor ». Ils sont alimentés en 220 volts. Il faudra donc les démonter pour chercher les pistes sur le circuit imprimé, de façon à les alimenter en basse tension de façon à les rendre autonomes et à séparer les contacts du relais qui commutaient le 220 volts.


   

Capteur de variation de pression

Ce capteur est appelé capteur barométrique. Certains boîtiers détecteurs de fantômes sont équipés de ce capteur. Mais si vous voulez comprendre comment ça fonctionne, et créer un dispositif sur mesure, vous devrez mettre la main à la pâte et programmer un Arduino.

Détecteur à rayon laser

Le détecteur émet un rayon laser rouge. Lorsque le rayon est coupé, il émet un bip.

Détecteurs de fantômes les plus utilisés

Sur Wikipedia : Methods and equipments for Ghost hunting.

Ovilus : détecteur multicapteurs

Chasse aux fantômes avec un détecteur de rayonnements OvilusCe détecteur de rayonnements EMF (électromagnétiques) de température, d’humidité, le niveau lumineux, de pression, de mouvement, d’ionisation de l’air et d’électricité statique. Cet appareil a été inventé en 2007 par Bill Chappell, ingénieur en électronique (retraité depuis). Surnommé Puck, ce boîtier de détection a évolué au cours des années (Ovilus 2, Ovilus 3, Ovilus 4, Ovilus 5b, Ovilus X…). Les version les plus récente ont une sensibilité augmentée, une carte mémoire SD, une prise USB, et elles sont fabriquées en matériaux recyclables.

Site officiel de Bill Chappell : Digital Dowsing, pas sur l’Ovilus et son évolution.

Spiricom, Spirit Box, Ghost Box : scanners radio

Ces box sont des récepteurs radio (scanners) balayant la gamme FM (87,5 à 108 MHz) ou d’autres bandes de fréquences selon le modèle. L’oreille perçoit un bruit blanc, dans lequel il est possible de reconnaître des mots ou des phrases. Les experts de la chasse aux fantômes conseillent d’enregistrer le bruit blanc généré par les box. Mais ces mots sont-ils des illusions auditives ou les voix des esprits ?

Spiricom

Le Spiricom a été inventé en 1982 par George W. Meek, gamme 30 à 130 MHz). Aucun brevet n’a été déposé.

Spirit Box

Cette box est aussi un récepteur radio dont on balaie une gamme de fréquences.

Ghost Box

La Ghost Box, fabriquée en France, permet de parcourir les fréquences de 76 MHz à 108 MHz en choisissant parmi 12 vitesses de balayage. Elle est équipée d’un écran tactile en couleur de 2,8 pouces et d’un haut-parleur.

ITC Research Device (scanner)

Récepteur radio (scanner) parcourant la gamme 76 MHz à 8,9 MHz. ITC = TIC = Transcommunication Instrumentale.


   

La planche Ouija

Planche Ouija classique

Utiliser un Ouija pour la chasse aux fantômesCet accessoire était beaucoup utilisé au XIXe siècle par les participants aux séances de spiritisme. Un Ouija est constitué d’une planche en bois sur laquelle sont écrites toutes les lettres de l’alphabet, tous les chiffres de 0 à 9, les symboles du Soleil et de la Lune, et parfois des mots comme oui, non, merci ou au revoir. On pose une question à « l’esprit » et l’on parcourt les lettres ou les chiffres avec un pointeur. Pour avoir une idée de la présentation de cet objet, vous pouvez visiter le musée des planches parlantes :

Planche Ouija électronique

On trouve sur le web plusieurs projets pour réaliser une planche Ouija électronique :

Fabriquer soi-même un decision maker électronique

Certains decision makers sont vendus en kit :

Decision makers sans électronique

Vendu par la boutique anglaise Infraready.

Applis Ouija pour mobiles (decision maker)

Les « decision makers » existent aussi en applis pour les smartphones.

Projets de détecteurs abandonnés

Il existe aussi des détecteurs « multiples » qui peuvent capter les sons à partir des fréquences très basses (EVP = Electronic Voice Phenomena, à partir de 6 Hz), les champs électromagnétiques, la température et la pression.

Le GhostArk

Détecteur à capteurs multiples pour la chasse aux fantômesUne entreprise nommée GhostArk a vendu un appareil « détecteur multiple » pour détecter les fantômes, mais les quelques exemplaires livrés ont déçu les clients. L’entreprise a disparu sans rembourser ceux qui avaient envoyé 199 $. Le nom de domaine Ghostark.com a été racheté par d’autres personnes qui informent les acheteurs sur l’arnaque. L’arnaqueur (Massimmo Rossi, homonyme d’un acteur) a disparu de la circulation d’après les éditeurs du nouveau site. Un article de 2016 témoigne que 350 appareils présentant des défauts ont été expédiés aux acheteurs, avant que l’entreprise ne disparaisse sans rembourser ceux qui avaient avancé de l’argent. Mais on peut trouver des articles sur le paranormal signés Massimo Verrati Rossi (et la photo de la même personne). Article sur cet appareil avant que le créateur ne s’éclipse : Interview du créateur, Massimo Rossi. La photo dans l’article est une image 3D, pas la photo d’un véritable appareil.

Mr Ghost

iPhone EMF detectorLe projet affiché sur Kickstarter consiste à connecter un capteur spécial sur la prise écouteur d’un smartphone. Lancé en 2012, il s’est arrêté en 2013. Le capteur contenait-il une simple bobine (connecté à la place du microphone) ? Une bobine et un préampli ? En tous cas, il est facile de reprendre l’idée pour créer un montage personnel en utilisant la prise jack 3,5 mm des smartphones. Hélas, cette prise jack est de plus en plus supprimé des appareils qui ne servent plus qu’à des snobinards incultes pour consommer de la musique médiocre ou a taper des mots truffés de fautes d’orthographe avec leurs gros doigts. Les geeks ont intérêt à stocker les anciens modèles !

Apple ayant depuis longtemps supprimé la prise jack sur les iPhone, ils sont dès le début hors sujet. L’entreprise Smart FTLab a déjà développé des sondes connectées sur la prise jack permettant de mesurer : rayons gamma, champ électromagnétique, tension, rayons UV, rayons infrarouges, lumière visible


   

REM pod

REM pod : détecteur de champ électromagnétique

Détecteur de variation de champ électromagnétique ambiantUn REM pod est un petit boîtier électronique posé dans une pièce supposée hantée (REM = Radiations Electro Magnétiques). Le REM pod est comme les détecteurs de micros espions : il capte tous les rayonnements grâce à son antenne, il les amplifie et déclenche l’allumage de LED de différentes couleurs (+ un signal sonore) lorsqu’il détecte une variation dans le signal reçu. Le REM pod le plus connu est une boîte noire surmontée de 5 LED colorées qui s’allument selon le niveau reçu et d’une antenne verticale qui est connectée à l’entrée du dispositif.

Fabriquer soi-même un REM pod

A partir d’un kit d’orgue Theremin ou en programmant un Arduino.

Fabriquer un détecteur de champ magnétique

Représentation des lignes de champTous les smartphones sont équipés d’un circuit intégré mesurant le champ magnétique terrestre dans 3 dimensions. Ce détecteur fournit des informations utilisées par l’appli de boussole électronique, mais surtout par les applis permettant de se repérer sur le terrain. Le GPS donne la position, et la boussole indique la direction dans laquelle on oriente son mobile. D’autres applis utilisent les informations fournies par le circuit pour enregistrer les variations du champ magnétique terrestre. Quand on a l’esprit curieux, on peut mesurer le champ magnétique produit par le courant circulant dans les rails du métro. On peut aussi se servir des variations du champ magnétique terrestre pour utiliser son smartphone en tant que « détecteur de métaux ». Mais attention ! Il faut bien comprendre comment fonctionne le système. Vous ne détecterez jamais de l’or ou des métaux non ferreux. En réalité, si vous n’êtes pas bricoleur, vous détecterez surtout le champ magnétique des aimants au néodyme situés dans les fermoirs des sacs à main, dans les écouteurs ou dans les aimants des alarmes de portes.

Détecteur de champ électromagnétique

Comme son nom l’indique, le champ électromagnétique associe un champ électrique et un champ magnétique. Selon la gamme de fréquence, ce sera le champ magnétique (exemple : très grandes ondes captées avec un cadre à noyau de ferrite dans les vieux postes de radio) ou le champ électrique (capté avec une antenne métallique comme pour la gamme FM) qui se propageront le mieux. En pratique, on peut connecter un bout de fil (cuivre) ou une bobine à l’entrée d’un amplificateur BF relié à un écouteur pour avoir une idée des rayonnements. On peut aussi acheter un détecteur de bugs (micros sans fil) qui n’est qu’un simple récepteur radio à large bande dans sa version économique (sans détecteur de caméras).

Quelques exemples de détecteurs commerciaux


   

Schémas de détecteurs de champ électrique

Fabriquez vous-même un détecteur de fantômes ! Même si vous ne détectez aucun fantôme, vous apprendrez à repérer les champs électriques parasites émis par de nombreux appareils (chargeur avec et sans fil, télé, smartphone, appareils ménagers, ordinateurs…). Comme le montage Darlington est très utilisé, voici le lien vers Wikipédia : Transistor Darlington. D’autres sont plus élaborés et utilisent des amplis opérationnels pour amplifier le signal reçu ou un Arduino pour traiter les signaux.

Faire soi-même un détecteur de champ électrique

Comment faire soi-même un REM pod ?Les détecteurs les plus simple sont composés d’une bobine reliée à un amplificateur BF permettent d’entendre le son sur des écouteurs. Avantages : le schéma est simple, le montage consomme peu, il est de petite taille. Mais on en capte que des champs magnétiques en basse fréquence, sans en mesurer précisément l’intensité. L’étape suivante consiste à fabriquer un appareil affichant le niveau sur un galvanomètre (plusieurs gammes), sur une rampe de LED ou sur un afficheur (chiffres sur LCD ou texte sur OLED). On pourra aussi installer une antenne métallique à l’entrée pour capter le champ électrique. Mais avec le montage le plus simple (bobine, ampli op et écouteurs), on peut déjà s’amuser et se familiariser avec les rayonnements en approchant le capteur d’une alimentation à découpage, d’une horloge, d’un thermomètre numérique, d’un ordinateur ou d’autres appareils présents dans la cuisine. Ce détecteur simple est comme un stéthoscope qui permet de localiser très précisément les sources de « fuites ». On appréciera encore mieux les performances des appareils plus perfectionnés en comprenant leurs limites.

Détecteurs simples de champ électrique
  • Make a ghost detector : 3 transistors montés en Darlington alimentés en 9 volts illuminent une LED et font entendre un « bip » quand un un rayonnement est détecté à proximité de l’antenne.
  • How to make an EMF detector : vidéo YouTube de 3 minutes. 1 circuit 555, une LED, quelques résistances. Pas de schéma, le circuit est monté et testé en direct !
  • How to make a ghost detector : tuto de 3 minutes. Darlington avec 3 transistors, montage sur une plaquette de câblage.
  • How to make your own EMF detector : 4 transistors en Darlington montés dans une petite boîte en plastique, schémas et calculs, tuto de 4:34.
  • How to find ghosts using Ghost Finder (EMF meter) : test d’un circuit déjà assemblé (durée 13:42).
  • Make a ghost detector : à partir d’une antenne de télé télescopique dans laquelle on incorpore un nouveau circuit avec 3 transistors montés en Darlington (durée : 20 min).
Détecteurs de champ électrique plus compliqués
Générateur de champs magnétiques tournants

   

Acheter un détecteur de fantômes

Acheter sur internetAttention aux détecteurs vendus trop cher, il s’agit sans doute de gros malins qui vendent un boîtier électronique contenant quelques composants pour une somme bien supérieure au prix des composants. Regardez si vous ne pouvez pas fabriquer vous-même le matériel, essayer de trouver des schémas, visionnez les tutos et les comparatifs sur YouTube avant de faire un achat coûteux.

Vous découvrirez dans ces boutiques en ligne du matériel électronique, des livres et des gadgets pour vous lancer dans la chasse aux fantômes.

Le PKE meter de Ghostbusters

Cet appareil est aussi appelé Aurascope. PKE = Psychokinetic Energy.

Fabriquer soi-même un (faux) PKE meter


   

Applis mobiles détecteurs de fantômes

Applis paranormal détection fantômes EMFLes détecteurs de fantômes proposés sur les smartphones sont en réalité des détecteurs de champ magnétique. En effet, pour s’orienter dans les applications qui utilisent la géolocalisation, il a été nécessaire d’équiper les smartphones d’un module détecteur du champ magnétique terrestre. Les applications de boussoles utilisent ce détecteurs également.

Dans le cas des détecteurs de fantômes, il faut supposer que la proximité d’un fantôme fait varier le champ magnétique terrestre. On peu alors fixer une fourchette de détection (seuil en haut et en bas d’une valeur) pour déclencher une alarme. Il est aussi possible d’enregistrer en permanence les petites variations du champ magnétique terrestre. ce style de détecteur est aussi proposé comme « détecteur d’OVNI », car les OVNI (soucoupes volantes) produisent un très fort magnétique autour d’elles selon les spécialistes de la question.

Articles avec classement du top des applis de chasse aux fantômes

Applis de chasse au fantôme pour Android et iOS

Applis Android

Applis iOS pour iPhone

Applis mobiles de détecteurs de champ magnétique terrestre

Ces détecteurs sont la plupart du temps nommés « détecteurs de métaux » alors qu’ils ne mesurent que la valeur (et ses variations) du champ magnétique terrestre dans 3 dimensions en utilisant le magnétomètre inclus dans les smartphones.

  • Applis Android
  • Applis iPhone (Apple ne fait aucun effort pour permettre de chercher toutes les applis par mots-clés ou dans des rubriques dédiées sur l’App Store !!!)

   

Chasse aux fantômes sur TikTok

Voici une liste de #hashtags permettant de trouver des vidéos intéressantes sur TikTok. Vous pourrez y voir des appareils de toutes sortes (détecteurs de rayonnements électromagnétiques, REMpod, Spirit Box, Ghost Box, baguettes de sourciers…) utilisés sur le terrain par des amateurs ou des experts. Mais attention ! Dès qu’il s’agit de « percer sur TikTok » (= faire des vues, devenir populaire) des gros malins (et de grosses malignes) mettent en ligne des vidéos de 30 secondes sorties de leur contexte pour donner un air mystérieux à des faits divers banals. Si l’on étudie un peu la source des vidéos, on s’aperçoit qu’elles n’ont rien de paranormal. D’autres se croient futés en tournant de fausses vidéos avec tous les ingrédients pour attirer les amateurs de paranormal (ombres, bruits, musique de fond…). A vous de trier.

Lien direct avec les détecteurs de fantômes

Liens avec les fantômes, le spiritisme, les maisons hantées

Attention aux arnaques !


Documents divers sur les fantômes

Films et séries sur les fantômes