Les portraits-robots sont-ils efficaces ?

Vidéo réalisée pour le journal Le Monde. Comment les portraits-robots sont-ils réalisés, et sont-ils vraiment utiles ? On y découvrira l’origine des premiers kits permettant de créer des portraits robots à partir d’éléments imprimés. L’inventeur du concept se nomme Roger Dambron. Il avait inventé le jeu des Photos-Robots (primé médaille de bronze au concours Lépine en 1952) pour reconstituer des visages à partir de morceaux de photos contenus dans une mallette. Ce jeu contenait près de 2000 morceaux de visages et proposait des modèles avec des photos de vedettes de l’époque. Lors de la remise de sa récompense en 1952, Roger Dambron a rencontré le préfet de police qui l’a informé que son jeu pour enfants pourrait être utilisé par la police pour retrouver des suspects à partir des descriptions faites par les témoins. Robert Avril a  été le premier suspect arrêté après la diffusion de son portrait-robot (affaire Janet Marshall). Plus tard, des logiciels ont remplacé la mallette de photos. Et tout récemment, le « portrait-robot ADN » a complété la reconnaissance des visages. Ce procédé est efficace, même dans le cas où le suspect n’a été aperçu par aucun témoin. Des nombreuses affaires ont été résolues plusieurs années après un crime grâce au portrait-robot génétique.

 

Ce site utilise des cookies provenant de Google afin de fournir ses services, personnaliser les annonces et analyser le trafic. Les informations relatives à votre utilisation du site sont partagées avec Google. En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'infos sur les cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.
Comment Google utilise les cookies
Si vous n'acceptez pas les cookies, vous pouvez simplement aller voir ailleurs !

Fermer